LES LINGETTES À LA POUBELLE...

LES LINGETTES À LA POUBELLE, PAS DANS LES TOILETTES

Les lingettes à la poubelle, pas dans les toilettes

Multi usages, les lingettes jetables se sont imposées dans les foyers français. Une pratique vertueuse sauf lorsque ces lingettes ne sont pas jetées au bon endroit. Même lorsqu'elles sont biodégradables, il faut impérativement les jeter à la poubelle, et non dans les toilettes, pour éviter de détériorer les réseaux d’assainissement des eaux usées.

Pour éviter de boucher vos canalisations et de polluer la planète, voici 14 choses à ne surtout jamais jeter aux toilettes.

1- Les lingettes
Qu’il s’agisse de lingettes pour bébé, de lingettes intimes ou de lingettes désinfectantes soit disant biodégradables, les lingettes ne doivent jamais être jetées dans les toilettes. En effet, elles sont extrêmement résistantes et ne sont pas biodégradables !
Une fois dans les égouts, elles se gorgent de graisses et d’eau et se transforment peu à peu en masses visqueuses. De ce fait, elles peuvent obstruer les pompes de relevage des eaux usées et encombrer les grilles situées à l’entrée des stations d’épuration.

2 – La litière pour chat
Même si certains fabricants affirment le contraire sur leur paquet, mieux vaut jeter la litièreet les crottes à la poubelle. En effet, la plupart des chasses d’eau sont économes en eau, avec environ 1,6 litres d’eau par chasse, ce qui n’est pas suffisant pour évacuer correctement la litière.
De plus, les crottes de chat ont tendance à durcir, alors que les WC ne sont conçus que pour les déchets solubles dans l’eau.

 

3 – Les rouleaux de papier toilette
Biodégradable l’aquatube ? C’est en tout cas ce qu’affirme la marque qui le commercialise. Soit disant innovant car jetable dans les toilettes, ce rouleau de papier toilette entraîne pourtant des difficultés importantes sur les réseaux d’assainissement.

En effet, il représente une charge supplémentaire qui devra être éliminée en station d’épuration, ce qui en plus augmente la consommation d’énergie. Mieux vaut le jeter dans la poubelle de tri ou le composter.

 

4 – Les chewing-gum
Cela peut paraître incroyable mais oui, certaines personnes jettent bien leur chewing-gum dans les toilettes. Pourtant, cela paraît évident : un chewing-gum jeté dans les toilettes ne va pas s’éliminer correctement. Il va se fixer aux canalisations et provoquer des dégâts dans les stations d’épuration.
En plus, il lui faudra plus de 5 ans pour se dégrader dans la nature !

 

 

 

5 – Les serviettes hygiéniques et des tampons
Les serviettes et les tampons ne se dissolvent pas dans l’eau. Tout comme les fameux emballages plastiques qui entourent les tampons.
Ni serviettes ni tampons dans les toilettes 
En moyenne, une serviette ou un tampon jeté dans les toilettes met 500 ans à se désagréger. C’est même un véritable fléau pour les stations d’épuration et l’environnement. Le tampon dans les toilettes on oublie : il est donc préférable de jeter les produits hygiéniques dans une poubelle prévue à cet effet.
Et ce même pour les tampons, quand bien même certains fabricants prétendent le contraire sur certains emballages (à l’instar des lingettes).

6 – Les lentilles de contact
Une étude a montrée que jeter ses lentilles de contact dans les toilettes contribuait à la pollution plastique. En effet, non biodégradables, elles sont petites et flexibles et se retrouvent facilement dans les boues d’épuration.

7 – Le fil dentaire
Jeter du fil dentaire dans vos toilettes n’est vraiment pas une bonne idée.
Il va à coup sûr s’entortiller sur lui-même, boucher vos tuyaux et endommager sérieusement votre fosse septique, surtout le moteur de la pompe.
On peut aussi imaginer qu’il se retrouve dans la nature et soit ingéré par des animaux qui risqueraient alors une occlusion intestinale.

8 – Les matières grasses alimentaires
Cela peut paraître étrange mais oui, certaines personnes ont l’habitude de jeter des graisses alimentaires (voire même les huiles de vidange) dans leur toilette. Pourtant, en refroidissant, les graisses font durcir et former des masses qui vont boucher les tuyaux.
En outre, si la nourriture est biodégradable, elle peut toutefois se loger dans la plomberie et créer une masse en décomposition dans les tuyaux ainsi que les stations d’épuration.

9 – L’eau de javel
L’eau de javel est extrêmement nocive pour l’environnement mais aussi pour votre fosse septique ainsi que les stations d’épuration..

Mieux vaut donc utiliser du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude pour nettoyer efficacement vos toilettes.

10 – Un poisson rouge ou autre petit animal
Qu’il soit mort ou pire, vivant, on ne jette jamais un poisson rouge dans les toilettes ! En effet, au delà d’être complètement inhumain si le poisson est encore vivant, cela peut être nocif pour l’environnement et perturber l’écosystème.
De plus, le poisson peut transmettre facilement une maladie dont il est atteint aux micro-organismes vivants présents dans les eaux des canalisations.

11 – Les médicaments
Les médicaments dont vous ne voulez plus n’ont pas leur place dans les toilettes. En effet, ils risquent de polluer les nappes phréatiques et d’être ainsi extrêmement néfastes à l’écosystème local.
Pour vous débarrasser des médicaments périmés, il vous suffit de les ramener à votre pharmacien.

12 – Les mégots de cigarettes
Les mégots de cigarettes sont remplis de produits chimiques ! Les jeter dans les toilettes ne ferait que polluer encore davantage les eaux usées ainsi que détériorer votre fosse septique.

13 – Les préservatifs
Les préservatifs ne se désagrègent pas dans l’eau. Il est donc inapproprié de les jeter dans les toilettes.
En effet, fabriqués en caoutchouc, ils risquent d’obstruer sérieusement vos canalisations ainsi que les stations d’épuration.

14 – Les cheveux
Ce n’est un secret pour personne, les cheveux sont extrêmement mauvais pour les canalisations. En effet, à l’instar du fil dentaire, ils ne vont pas du tout se dissoudre mais vont former des paquets et obstruer les tuyaux ainsi que les stations d’épuration..